Quitter la sécurité sociale française + la retraite par répartition (Partie 2 / X )

Publié le Mis à jour le

Quitter la sécurité sociale française comme expliqué dans ce précédant article peut également impliquer de quitter la retraite par répartition proposée actuellement. Car qui aujourd’hui ne voit pas venir l’effondrement de ce système totalement inégal ? Comment un jeune actif peut-il s’imaginer que ses cotisations lui seront un jour reversées ?

 

La retraite par répartition : une pyramide de ponzi

Vous connaissez surement tous le système de la pyramide de Ponzi qui a été utilisé par nombre d’escrocs notoires comme Bernard Madoff récemment. Le principe étant de proposer un placement financier à des gens et de faire financer les intérêts par les nouveaux arrivants dans la chaine. Ainsi tant que de nouveaux souscripteurs arrivent il est possible de payer les intérêts aux plus anciens. Mais quand il n’y a plus ou moins de nouveaux souscripteurs le système s’effondre. C’est d’une logique imparable que nul ne peut réfuter.
En ce sens nos politiciens français ont tour à tour engendré la plus gigantesque pyramide de Ponzi jamais vue. Certe avec facilité car en obligeant tout le monde à entrer dans le jeu par le biais de la cotisation forcée ils n’ont pas eu le problème d’un Bernard Madoff qui devait chercher de nouvelles proies sans arrêt afin que sa pyramide ne s’estompe pas.

Quand la pyramide de Ponzi s’effondre

Le système de Ponzi étant une pyramide les plus anciens sont en haut à la pointe et les nouveaux en bas à la base. Plus la pyramide grandit plus la base doit être grande pour soutenir la pointe et ramené à notre système actuel plus les cotisants doivent être nombreux. Hors aujourd’hui c’est l’exact inverse qui se produit : nous avons de moins en moins de cotisants et de plus en plus de retraités. Alors on peut mettre des rustines en prolongeant la durée de travail (pour certains hein par pour tous !) en augmentant les cotisations par ci par là ou en créant de nouvelles « sous-caisses » de retraite qu’on abondera avec celles qui ont encore un peu d’argent à offrir mais ces solutions n’en sont évidemment pas. Elles ne font que repousser l’échéance fatale qui ne sera que plus douloureuse pour chaque jour qui passe.

Nous aurions des dirigeants politiques courageux cela ferait longtemps que nous aurions mis ce système au placard mais ce n’est pas le cas. Bien que sachant que nous allons droit dans le mur chacun d’eux y va de sa réforme qui permettra de repousser l’échéance un peu plus afin qu’elle ne tombe pas sous son mandat (vous connaissez la patate chaude ?). Mais qui va payer l’addition de tous cela ? Que dis-je ? Qui va payer les deux additions car à terme il y aura bien deux additions :

  1. Il faudra capitaliser pour notre propre retraite
  2. Il faudra d’une façon ou d’une autre payer la retraite de ceux qui cotisent en ce moment et qui n’auront rien ou si peu

Évidement la réponse vous la connaissez : C’est nous qui allons payer d’une façon ou d’une autre et peut être même nos enfants. C’est pourquoi il faut en finir avec ce système et le plus vite possible car chaque jour l’addition grimpe.

Quitter le système de retraite par répartition

Alors oui au vu de vers là où nous nous dirigeons j’ai décidé de quitter le système de retraite par répartition pour capitaliser de mon côté. Je ne cotise plus au système de retraite actuel et j’abonde un compte placé au Luxembourg sous forme d’une assurance vie. Je tiens à préciser qu’il ne s’agit nullement d’évasion fiscale. Le compte et ce qui est dessus est entièrement déclaré au FISC chaque année dans ma déclaration d’impôt. Je tiens également à préciser que si j’ai choisi le Luxembourg c’est pour deux raisons :

– C’est le pays européen le moins endetté
– Le Luxembourg garanti 100% des sommes détenues sur des comptes bancaires. En France c’est maximum 100.000€ par compte (et on peut douter de la réelle capacité du fond à abonder en cas de faillite d’une banque)

Dans les prochains articles j’expliquerais concrètement comment quitter la sécurité sociale ET la retraite par répartition.

 

 

Une réflexion au sujet de « Quitter la sécurité sociale française + la retraite par répartition (Partie 2 / X ) »

    criters59 a dit:
    24 juin 2014 à 12 h 54 min

    Bonjour,
    Juste pour vous dire que je suis dans votre cas et que je suis vos posts avec intérêt. Mon combat avec l’URSAFF a commencé début d’année à la suite d’une réunion avec le MLPS qui m’aide enfin à sortir de ce système.
    Dans mon cas, je fais cela car je trouve que l’on paye beaucoup et que nous n’avons rien en échange car cela est très, trop mal géré. Je paye déjà mes impôts (solidarité) mais je ne conçois pas que je dois encore donner plus en prenant sur mon salaire pour les charges dites sociales. Il y a déjà 65% de mes impôts qui vont dans ce système, si il consomme autant, il faudrait peut être penser à le réformer ! car chaque travailleur doit savoi qu’il peut enfin vivre avec son salaire (complet) et s’épanouir dans la vie de tout les jours !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s